Le Conseil de l’Union européenne adopte des conclusions reconnaissant le rôle clé du patrimoine culturel dans la promotion de la paix et de la démocratie

Le Conseil de l’Union européenne a adopté une série de conclusions accueillant le concept de l’UE concernant le patrimoine culturel dans les conflits et les crises, ce qui améliore l’approche de l’Union pour la paix, la sécurité et le développement.

Les conclusions reconnaissent que le patrimoine culturel, en favorisant la tolérance, la compréhension mutuelle, ainsi que le dialogue interculturel et interconfessionnel, peut jouer un rôle crucial dans la promotion de la paix, de la démocratie et du développement durable. Cependant, il peut également être utilisé comme instrument lors de conflits, devenant le déclencheur ou encore la cible de ces derniers. Les conclusions demandent à ce que le patrimoine culturel soit protégé et sauvegardé pendant les périodes de crise et de conflit.

Le Conseil souligne que la protection du patrimoine culturel, ainsi que la sensibilisation au patrimoine culturel, sont capitales pour une approche sensible aux conflits à tous leurs stades, et comme base pour la relance durable et la paix durable. Protéger et sauvegarder le patrimoine culturel peut aider à la création de dialogues positifs et inclusifs, la prévention de l’extrémisme violent et la lutte contre la désinformation, mais aussi rendre les sociétés plus résilientes en général.

Le Conseil fait également remarquer qu’il convient de travailler en partenariat plus étroit avec les organisations internationales compétentes, les organisations régionales, ainsi que les organisations intergouvernementales et non gouvernementales appropriées. Il demande l’intégration de la protection et la sauvegarde du patrimoine culturel aux travaux du Conseil dans tous les domaines de la politique étrangère et de sécurité.

L’UE intégrera maintenant la protection du patrimoine culturel sous tous les aspects pertinents de sa boîte à outils.

Les opérations et les missions menées dans le cadre de la politique de sécurité et de défense commune (PSDC) peuvent constituer un soutien considérable pour faire face aux défis liés à la sécurité en ce qui concerne la préservation et la protection du patrimoine culturel. C’est pourquoi l’Union mettra désormais au point un mini-concept consacré à l’exploration des possibilités de développer des missions civiles de la PSDC, le cas échéant, dans ce domaine, par exemple par le biais d’éventuels programmes de renforcement des capacités ou d’activités de formation.

L’UE fera aussi des efforts pour que le patrimoine culturel soit intégré aux instruments financiers appropriés, y compris l’instrument de voisinage, de coopération au développement et de coopération internationale (IVCDCI), ainsi qu’à tous les autres domaines de l’action extérieure de l’Union.

La Commission, les États membres, le SEAE et les autres organismes concernés s’engagent à travailler en collaboration plus étroite en ce qui concerne la protection du patrimoine culturel, dans le but de développer et d’échanger de meilleures pratiques et leur expérience.

_____

Aquest apunt en català / Esta entrada en español / This post in English

Leave a Reply