Les arnaques en ligne augmentent de 275% pendant la campagne des achats de Noël

FRAUD ALERTUne fois les offres commerciales du Black Friday et du Cyber Monday de la fin d’année 2019 terminées, l’entreprise Adobe Digital Insights analyse les raisons pour lesquelles le record du nombre d’achats en ligne a encore été battu. Aux États-Unis uniquement, les consommateurs ont dépensé 7,5 milliards de dollars en ligne lors du Black Friday. Pour ce qui est du Cyber Monday, les chiffres sont encore plus élevés, avec près de 30 milliards de dollars dépensés.

Dans cette atmosphère d’achats de Noël, certaines offres semblent trop belles pour être vraies. Une promotion par e-mail, par exemple, offrait des remises de 80 % sur l’achat de lunettes de soleil de marque. Une offre à laquelle il était difficile de résister, d’autant plus que pour y accéder, il suffisait de cliquer sur un lien. Mais tout cela n’était en fait qu’une arnaque. L’e-mail, le site web, les liens… tout était faux. Et il ne s’agit que d’une arnaque parmi tant d’autres. En effet, ce type de fraude est désormais si fréquent que les experts conseillent même d’éviter de cliquer sur les liens reçus par e-mail.

Dans un nouveau rapport publié le 26 novembre dernier, les chercheurs de l’entreprise spécialisée dans la cybersécurité Check Point mettaient en garde contre le risque croissant de cyberdélinquance pendant la période des vacances de Noël, en concluant que nous devrions changer la façon dont nous achetons en ligne.

Selon les chercheurs, le nombre d’e-mails de phishing est monté en flèche en novembre 2018. Et un an plus tard, la situation a empiré. Lorsque Check Point a préparé son rapport à la mi-novembre 2019, avant le pic du Black Friday et du Cyber Monday, l’utilisation d’URL de phishing avait plus que doublé, atteignant 233 %. Une semaine après les fêtes de Noël, ce chiffre était de 275 %. Si le nombre d’e-mails de phishing s’était déjà catapulté pendant la période des vacances de Noël de 2018, celui-ci a presque été multiplié par trois en 2019.

Les dépenses totales pendant la période des achats de Noël de 2019 aux États-Unis s’élèvent à 144 milliards de dollars, soit une augmentation de 14 % par rapport à l’année 2018. Des dépenses qui ont eu lieu de fin novembre jusqu’au fêtes de Noël. Parmi ces dépenses, 30 milliards de dollars ont été dépensés lors du Cyber Monday. Il s’agit donc d’un excellent filon pour les cyberdélinquants.

Les chercheurs avertissent qu’il est très facile d’inclure des arnaques dans de faux e-mails, des SMS et des publications de réseaux sociaux. Dans ce contexte, ajoute Check Point, il est très facile d’obtenir des numéros de cartes de crédit ou de recevoir de l’argent directement via PayPal sans jamais envoyer la prétendue marchandise achetée. Cette facilité commence par la création d’un nom de domaine assez plausible pour tromper les consommateurs. Beaucoup sont des sites HTTPS sécurisés avec une longue chaîne d’URL contenant un texte légitime.

Les campagnes de fausses offres sont souvent envoyées par e-mail à des milliers de consommateurs potentiels à partir d’ordinateurs infectés qui agissent comme des bots, afin d’envoyer des e-mails depuis différents endroits dans le monde et d’éviter ainsi les filtres anti-spam. Les chercheurs rappellent qu’au cours des six derniers mois de l’année 2019, plus de 1 700 noms de domaine similaires à celui d’Amazon ont été enregistrés.

Liens d’intérêt :

https://www.ooda.com/

_____

Aquest apunt en català / Esta entrada en español / This post in English

Leave a Reply