Une stratégie innovante pour réduire la violence à Chicago

Grounds-or-PeaceGrounds for Peace est le résultat direct d’un effort novateur à Chicago pour réduire la violence en luttant contre les armes à feu et en aménageant les espaces publics où des problèmes sont susceptibles de survenir. Les élus municipaux ont augmenté les dépenses consacrées à l’aménagement des rues, aux terrains inoccupés et aux lignes de transport public. Chicago se place ainsi à l’avant-garde d’un mouvement émergent qui vise à tirer parti des initiatives d’embellissement des quartiers pour combattre les types de violence ayant un impact négatif sur la vie quotidienne au sein même de la ville. Rien que cette année, Chicago a affecté 7,4 millions de dollars à des programmes de formation pour une main-d’œuvre qualifiée, qui permettent aux personnes à haut risque de travailler dans des espaces verts et des quartiers où le taux de criminalité est important.

Le nouveau programme lancé à Chicago vise à transformer 50 terrains inoccupés en jardins dans les quartiers sud et ouest de la ville cette année.

Ce programme bénéficie du soutien du monde universitaire, qui mené des études démontrant que la violence et la criminalité vont souvent de pair. Les scientifiques pensent que l’une des raisons de la diminution de la fréquentation des espaces extérieurs par les résidents est la négligence et l’abandon de ces espaces. Les criminels, de leur côté, ont tendance à utiliser ces espaces pour mener des activités illicites, persuadés que personne ne se mettra en travers de leur chemin. Plus les espaces sont dominés par la criminalité, plus les résidents les fuient, ce qui favorise la délinquance et aboutit à une augmentation de la criminalité.

Des efforts d’amélioration du même type ont été initiés dans des centaines de villes et villages à travers le pays, marquant ce qu’un expert a appelé la « stratégie en matière de propriété inoccupée la plus importante » de cette dernière décennie, là où les gouvernements locaux n’ont pas su gérer positivement les abandons des espaces à la suite de la Grande Récession, ni les cessations d’activité provoquées par la crise. Ces programmes se justifient généralement par leur rôle de stimulation de la croissance économique, d’amélioration de la qualité de vie des résidents et de résolution des problèmes de sécurité publique en général.

Au cours d’une expérience, des chercheurs ont découvert que la violence avec arme à feu avait diminué de 29 % dans les zones les plus pauvres proches des terrains inoccupés un an et demi après leur nettoyage, classification ou autre traitement par un partenariat public-privé à Philadelphie. Les auteurs de cette étude ont conclu qu’il s’agissait des mêmes traitements appliqués aux terrains inoccupés dans toute la ville. La ville de Philadelphie pourrait compter 350 échanges de coups de feu en moins chaque année.

Ces données reflètent celles d’une autre étude, publiée en août, dans laquelle les chercheurs indiquaient que les efforts visant à démolir les bâtiments désaffectés et abandonnés à Détroit étaient liés à une réduction de 11 % des attaques à main armée.

Les parcs peuvent-ils aider les villes à lutter contre la délinquance ?
Il est important de noter que ni l’une ni l’autre des deux études n’a révélé que la violence s’était déplacée vers d’autres quartiers.

Alan Mallach, membre du Center for Community Progress et auteur de nombreux articles sur l’augmentation du nombre de propriétés inoccupées aux États-Unis, a déclaré que l’embellissement des terrains doit s’accompagner de services sociaux et de programmes pour la communauté, qui contribuent à l’engagement de cette dernière et permettent aux résidents de gravir les échelons socioéconomiques.

Les résidents, en particulier ceux qui estiment que leur collectivité a été négligée par le gouvernement local, peuvent se méfier d’un programme d’amélioration et avoir une certaine réticence à s’impliquer, expliquent les experts. Ce problème a récemment été abordé à Détroit, où la ville s’est engagée dans une initiative massive de plantation d’arbres pour que les résidents qui n’avaient pas participé au processus de planification depuis le début se sentent encouragés à le faire.

https://www.thetrace.org/2019/09/chicago-gun-violence-beautification-program/

_____

Aquest apunt en català / Esta entrada en español / This post in English

 

Leave a Reply