Premier sondage sur la convivialité et la sécurité des citoyens en Colombie

ColombiaLe sondage sur la convivialité et la sécurité des citoyens en Colombie contient des informations sur les personnes âgées de 15 ans ou plus qui ont subi un préjudice à la suite de délits, tels que des vols, bagarres ou extorsions. De plus, l’enquête porte sur le sentiment de sécurité des personnes.

Pour la première fois, la Colombie effectue un sondage des victimes avec une couverture nationale et une évaluation de la proportion des victimes dans les zones rurales, avec l’année 2018 comme période de référence.

Le département administratif national de la statistique de Colombie (DANE) a présenté les résultats du Sondage sur la convivialité et la sécurité des citoyens, à la suite d’une collecte d’informations menée auprès d’un échantillon représentatif de 128 998 personnes âgées de 15 ans ou plus, résidents habituels de 39 712 ménages.

Selon les résultats du Sondage sur la convivialité et la sécurité des citoyens, au cours de l’année 2018, à l’échelle nationale, 15,6 % des personnes âgées de 15 ans ou plus ont été victimes d’au moins un délit.

En 2018, la proportion de victimes en Colombie était plus élevée chez les hommes de 15 ans ou plus (16,9 %) que chez les femmes dans la même tranche d’âge (14,3 %).

Il est important de noter qu’en 2018, en Colombie, 71,3 % des personnes âgées de 15 ans ou plus victimes d’un délit ne l’ont pas signalé aux autorités compétentes.

Parmi les 3 % des ménages colombiens qui ont déclaré avoir été victimes d’un vol à domicile en 2018, 68,4 % vivaient dans une maison, tandis que 29,8 % vivaient dans un appartement.

Il convient également de noter que 7,3 % des personnes âgées de 15 ans ou plus ont été victimes d’un vol. 41,8 % de ces victimes étaient âgées de 15 à 29 ans. Sur le nombre total d’hommes âgés de 15 ans ou plus, 7,6 % ont déclaré avoir été victimes d’un vol en 2018, tandis que 7 % des femmes ont déclaré avoir été victimes de ce délit.

34,5 % des vols se sont produits entre 12 h et 18 h et l’objet personnel le plus volé est le téléphone mobile, à hauteur de 75,9 %.

Dans l’ensemble de la Colombie, 22,9 % des personnes âgées de 15 ans ou plus ont déclaré posséder au moins un véhicule (une voiture, une motocyclette, un vélo ou un véhicule agricole). 8,7 % de ces propriétaires ont indiqué s’être fait voler leur véhicule, ou bien une pièce ou un accessoire de celui-ci. 62,5 % des victimes ont signalé le vol d’une pièce ou d’un accessoire et 37,5 %, du véhicule complet. Dans 38,4 % des cas, le vol de véhicule s’est produit entre 12 h et 18 h.

1,5 % des personnes âgées de 15 ans ou plus ont déclaré avoir été impliquées dans des bagarres avec violence physique. Parmi ces dernières, on trouve 54,4 % de jeunes âgés de 15 à 29 ans. 2 % du nombre total d’hommes se sont vus impliqués dans une bagarre, tandis que chez les femmes, ce pourcentage s’élève à 1,1 %.

2,2 % des personnes âgées de 15 ans ou plus ont déclaré avoir été victimes d’extorsion ou de tentative d’extorsion en 2018 en Colombie. 92,2 % des victimes ont été contactées par téléphone par l’extorqueur et 43,4 % ont déclaré qu’elles étaient menacées d’atteinte à leur intégrité physique.

En Colombie, en ce qui concerne le sentiment de sécurité ou d’insécurité dans les différents lieux publics chez les personnes âgées de 15 ans ou plus, on constate que la voie publique est l’espace dans lequel les personnes déclarent se sentir le moins en sécurité, avec 48 %, suivie des transports en commun, avec 42,9 %.

Sur la question du sentiment de sécurité urbaine par ville (en général, le fait de se sentir en sécurité ou non dans sa propre ville), il ressort que Bogotá et Carthagène sont les deux villes où les résidents déclarent ressentir le plus d’insécurité, à hauteur de 84 % et 73,9 %, respectivement.

_____

Aquest apunt en català / Esta entrada en español / This post in English

Deixa un comentari