Europol a demandé l’élimination de contenus illicites diffusés sur Internet dans presque 100 000 cas

L’Office fédéral de police criminelle en Allemagne – le BKA – a aussi créé un bureau de contact qui a envoyé pas loin de 6 000 rapports depuis sa création et collabore étroitement avec Europol, y compris en termes de « contrebande ».

Le BKA a ouvert un bureau de contrôle pour éliminer certains contenus sur Internet. Ainsi, la National Internet Referral Unit fonctionne en Allemagne depuis octobre 2018. Depuis, le BKA a déjà envoyé 5 895 rapports sur des contenus criminels suspects à des entreprises d’Internet.

Avec ce nouveau département, le gouvernement allemand précède la réglementation de l’UE pour éviter la diffusion de contenus terroristes en ligne. La proposition législative a été présentée par la Commission de l’UE en septembre 2018. L’objectif est d’adopter le règlement dans les plus brefs délais après l’élection du nouveau Parlement européen.

L’un des aspects essentiels de la réglementation proposée est le délai très court dont disposent les entreprises d’Internet pour retirer certains contenus. De plus, la Commission exige des ​​filtres de fourniture de contenus « terroristes » déjà connus, ainsi que des « mesures proactives » de la part des opérateurs de plateformes pour détecter à l’avance ce type de contenu de façon indépendante.

La National Internet Referral Unit en Allemagne fait partie d’un réseau européen où chaque État membre de l’UE doit désigner un point de contact conformément au règlement. Europol, qui gère aussi ce bureau à La Haye depuis 2015, agit en tant que siège central. Depuis sa fondation il y a quatre ans, l’Europol’s Internet Referral Unit a envoyé 96 166 rapports aux entreprises d’Internet. Dans 84% des cas, les contenus illicites ou les comptes ont été déconnectés par la suite.

Europol stocke tous les liens, indépendamment du fait qu’ils aient été éliminés ou non, dans un fichier séparé appelé Internet Referral Management Application (IRMa). Grâce à cette application, la police constate quelles recommandations ont été envoyées aux fournisseurs de services Internet pour l’élimination de contenus, de sorte qu’un second rapport dressé par une autre autorité n’est pas nécessaire. Le BKA est aussi connecté à IRMa depuis le 1er janvier. Les fichiers audio, vidéo et de texte à retirer sont stockés dans un fichier séparé Check the Web pour des investigations ultérieures.

_____

Aquest apunt en català / Esta entrada en español / This post in English

Comentari / Comentario / Comment / Commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out /  Canvia )

Google photo

Esteu comentant fent servir el compte Google. Log Out /  Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out /  Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out /  Canvia )

S'està connectant a %s