Europol coordonne une opération contre le trafic international illicite de médicaments

MedicamentsUne opération menée par les autorités répressives, sanitaires et douanières de 16 pays européens s’est soldée par la saisie de plus de 13 millions de doses de médicaments d’une valeur marchande de plus de 165 millions d’euros.

Ces saisies ont eu lieu dans le cadre de l’opération MISMED 2 contre le trafic illicite de médicaments dans toute l’Europe, coordonnée par Europol.

Dirigée par la Gendarmerie nationale française et les douanes finlandaises (Tulli), avec le soutien actif de la Coalition Europol contre la criminalité liée à la propriété intellectuelle (IPC3), MISMED 2 a donné lieu à 435 interpellations et à la saisie d’articles pour une valeur d’environ 168 millions d’euros, dont 13 millions d’unités et 1,8 tonne de médicaments. 24 groupes de crime organisé ont été démantelés et des avoirs criminels d’un montant de 3,2 millions d’euros ont été récupérés.

Ces actions communes se sont déroulées sur sept mois (avril-octobre 2018).

Depuis le début de cette opération l’année dernière, le nombre de pays à participer à MISMED a considérablement augmenté, ce qui reflète l’engagement croissant des États pour affronter cette menace. Ainsi, 7 nouveaux pays (Belgique, Bulgarie, Chypre, Lituanie, Portugal, Serbie et Ukraine) ont rejoint les neuf premiers États membres participants (Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Roumanie, Espagne et Royaume-Uni).

L’abus de certains médicaments est un problème grave et croissant qu’il faut aborder au niveau européen. Les groupes de crime organisé ciblent de plus en plus cette activité criminelle car elle offre des profits très élevés à ses auteurs et les risques sont relativement faibles en ce qui concerne la détection et les sanctions pénales associées.

Les dernières enquêtes ont révélé que le trafic couvrait non seulement des médicaments opioïdes, mais aussi des produits pharmaceutiques utilisés pour le traitement de maladies graves telles que le cancer et les maladies cardiaques, ainsi que des drogues qui améliorent la performance et l’image. Le nombre de produits falsifiés qui sont commercialisés augmente également comme le montre le nombre de médicaments saisis lors de l’édition 2018 de MISMED, soit plus de la moitié des 13 millions d’unités saisies.

_____

Aquest apunt en català / Esta entrada en español / This post in English

Comentari / Comentario / Comment / Commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out /  Canvia )

Google photo

Esteu comentant fent servir el compte Google. Log Out /  Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out /  Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out /  Canvia )

S'està connectant a %s