Des dizaines d’interpellations lors d’une nouvelle opération coordonnée contre le blanchiment d’argent

Moyennant la collaboration d’Europol, Eurojust et la Fédération bancaire européenne (EBF), les forces de police de plus de 20 États ont interpelé quelque 170 individus dans le cadre d’une opération coordonnée de lutte contre le blanchiment d’argent, baptisée EMMA – Action européenne contre les passeurs d’argent –. Ce dispositif, mené à bien au cours du dernier trimestre 2018, ciblait les passeurs d’argent qui aident les criminels à « blanchir l’argent sale » par millions.

Parmi les résultats de l’EMMA 2018, soulignons les chiffres suivants :

  • Plus de 1 500 passeurs d’argent identifiés lors de l’opération mondiale contre le blanchiment de capitaux.
  • 168 interpelés et 140 organisateurs de passeurs d’argent identifiés.

Plus de 300 banques, 20 associations bancaires et autres établissements financiers y ont collaboré en communiquant un total de 26 376 opérations de passeurs frauduleux, ce qui a évité au total la perte de plus 36 millions d’euros, d’où l’importance d’une réponse rapide et coordonnée entre police et secteur bancaire.

Les passeurs d’argent sont des individus qui, parfois à leur insu, sont recrutés par des organisations criminelles comme agents de blanchiment pour masquer l’origine de l’argent du crime. Appâtés par une promesse d’argent facile, les passeurs transfèrent des capitaux illicites entre des comptes, souvent situés dans des États différents, au nom d’autres individus, et offrent généralement une partie des fonds qui passent par leurs propres comptes.

Les individus les plus susceptibles de commettre ce type de délits seraient des nouveaux arrivants, chômeurs ou personnes en difficulté financière mais les recruteurs de passeurs d’argent visent de plus en plus les étudiants nécessiteux.

Les passeurs sont recrutés de différentes manières bien que, dernièrement, les criminels utilisent de plus en plus les réseaux sociaux pour chercher de nouveaux complices moyennant de fausses offres d’emploi.

Au premier abord, cela peut sembler un moyen rapide et facile de gagner de l’argent, car un simple clic suffit à transférer des fonds d’un compte à une autre, mais permettre qu’un groupe criminel utilise le compte bancaire d’une autre personne peut entraîner de graves conséquences légales.

Pour divulguer ce type de fraude, il a été lancé dans toute l’Europe la campagne de sensibilisation #DontBeAMule au cours du dernier trimestre 2018.

Offrant du matériel d’information, disponible au téléchargement dans 25 langues, la campagne avait pour but d’instruire le public sur les procédés utilisés par ces criminels, sur la manière de se protéger et sur la marche à suivre à l’égard des victimes.

_____

Aquest apunt en català / Esta entrada en español / This post in English

Comentari / Comentario / Comment / Commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out /  Canvia )

Google photo

Esteu comentant fent servir el compte Google. Log Out /  Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out /  Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out /  Canvia )

S'està connectant a %s