Allemagne : les infractions au droit des étrangers rompent, pour la deuxième année consécutive, la tendance à la baisse des délits

D’après les dernières statistiques publiées par la Bundeskriminalamt allemande, les 487 711 infractions (délits) à la réglementation des étrangers, recensées en 2016 dans le pays, ont provoqué une légère augmentation (0,7%) des infractions pénales en maintenant la stabilité à la hausse déjà enregistrée l’année précédente, compte tenu que la forte présence d’infractions au droit des étrangers altère les chiffres globaux de l’année.

ManillesLa tendance observée l’année dernière se poursuit dans tous les domaines. Ainsi, la délinquance violente connaît une augmentation de 6,7%. Les homicides, toute catégorie confondue, montrent une augmentation de 14,3% (compte tenu qu’ils incluent les 72 homicides perpétrés par l’infirmier de Basse Saxe et les 17 survenus lors des incidents à l’Olympiazentrum de Munich). Les abus sexuels et les viols accusent une croissance de 12,8% et les coups et blessures de 9,9%. Seule exception, les vols avec violence et intimidation, qui diminuent de 3,7%.

Les atteintes aux biens baissent significativement. Les vols de toute sorte diminuent de 4,4% (la baisse la plus importante concerne les vols à domicile (9,5%) ; les vols sur les divers modes de paiement d’argent (8,5%) et les vols dans des locaux professionnels et de stockage (6,5%)). Les fraudes baissent de 7% et la délinquance économique de 5,6%.

Les délits contre la propriété intellectuelle (+7,2%) et les préjudices (+3,4%) connaissent aussi une augmentation qui est plus importante en chiffres absolus dans le second cas (+19 350 délits).

Le nombre de détenus (2 360 806) a diminué très légèrement (-0,3%) de 8 230 individus. La majorité des détenus sont des hommes (74,9%) et des adultes de plus de 21 ans (77,4%). Les détenus sous l’influence de l’alcool ont augmenté de 2,4% (242 494 au total) et les non nationaux ont augmenté de 4,6%, soit 40,4% contre 59,6% de détenus de nationalité allemande. La tranche d’âge où le nombre de détenus augmente le plus est celle des moins de 14 ans (14% d’augmentation), tandis que celle des pré-adultes (de 18 à 21 ans) se maintient à la hausse (0,3%). La réduction la plus importante concerne la tranche d’âge entre 14 et 18 ans (3,8%).

Concernant les länder, le Baden-Württemberg apparaît comme le land avec le moins de délinquance (55,99 pour mille) ; en deuxième position, on a le land d’Hessen (66,72 pour mille) ; en troisième position, la Rhénanie-Palatinat (67,75 pour mille) tandis que la Bavière passe en quatrième position avec une augmentation de 9,5% (l’année précédente, elle occupait la première position sans prendre en compte les infractions au droit des étrangers mais pas en les ajoutant). Sans les infractions au droit des étrangers, la Bavière serait le land au taux de délits le plus bas (4,85 pour mille). Une fois de plus, l’impact de la vague de réfugiés se fait sentir, pas tant sur le nombre de délits – il faut insister là-dessus – qui diminue légèrement (-43 093 sans les infractions au droit des étrangers), mais en ce qui concerne les infractions à la réglementation sur les étrangers.

Les länder aux taux les plus élevés d’infractions pénales sont, comme l’an dernier, les villes-États de Berlin (161,61 pour mille), Brême (136,87 pour mille) et Hambourg (133,84 pour mille), Brême et Hambourg ayant permuté leur position.

_____

Aquest apunt en català / Esta entrada en español / This post in English

Comentari / Comentario / Comment / Commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out / Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out / Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out / Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out / Canvia )

Connecting to %s