Les données de la Police de Catalogne ouvertes au public

dadesobertes_551x431Ces derniers jours, le corps de police catalane des Mossos d’Esquadra a présenté le projet Données ouvertes, une démonstration de l’engagement de transparence pris par le département de l’Intérieur et la Direction générale de la Police, à l’instar de quelques rares organisations policières avant-gardistes dans ce domaine.

Le projet Données ouvertes des Mossos d’Esquadra signifie un changement important dans la publication des informations que gère ou génère la police. D’une part, il s’agit d’un grand volume d’informations, observant les principes de données ouvertes, selon lesquels tout individu pourra utiliser, réutiliser puis partager à son tour ces informations. Autrement dit, il ne s’agit pas de données qui pourront être simplement consultées mais que l’on pourra télécharger pour travailler sur celles-ci (ce qui est inédit en Europe continentale). D’autre part, les données de qualité fournies faciliteront le transfert de connaissances et permettront de générer des innovations dans le domaine de la sécurité, entre autres avantages.

Il est prévu que l’actualisation des données sur le site varie en fonction du délai d’introduction des informations dans les systèmes policiers et du processus de génération des différents fichiers à publier sur le web, qui doivent remplir certaines caractéristiques pour être considérées comme des données ouvertes.

En général, le délai d’actualisation estimé est d’un ou deux mois à compter de la fin du délai d’introduction des données dans les systèmes d’information policière, qui peut être mensuel, trimestriel ou annuel. Ces délais peuvent augmenter sur les ensembles de données qui requièrent l’intervention de services externes de la Direction générale de la Police.

Pour ce qui est du territoire, les données s’étendent au domaine de l’Aire Basique Policière (commissariats) et comprennent aussi bien celles de la police de la GeneralitatMossos d’Esquadra que celles des polices locales qui font partie du système.

Le site Données ouvertes a démarré avec 500 000 données mais, au cours des prochains mois, de nouvelles données seront libérées. Les données qui s’y trouvent actuellement en mode ouvert sont celles qui ont été considérées comme les plus importantes et qui peuvent être utiles au public, dont les suivantes :

  • Données organisationnelles : personnel opérationnel de la PG-ME, véhicules ou commissariats
  • Activité institutionnelle : gestion de demandes d’organes institutionnels, relations avec les médias et réseaux sociaux (Twitter, Instagram, Facebook, Flickr)
  • Activité policière : temps d’attente pour déposer une plainte, temps de réponse à des faits urgents, moyenne quotidienne de patrouilles policières, incidents traités et heures de service
  • Données sur la délinquance, selon l’actuel Code pénal
  • Suggestions, remerciements et plaintes
  • Activités de prévention : contacts avec la communauté
  • Violence sexiste et domestique

_____

Aquest apunt en català / Esta entrada en español / This post in English

Comentari / Comentario / Comment / Commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out / Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out / Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out / Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out / Canvia )

Connecting to %s