Guide pour la prévention de la violence et des incivilités dans le football amateur

fffLe 25 septembre 2014, la Fédération française de football (FFF), le Ministère de l’Intérieur et le Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports ont conclu un partenariat pour lutter plus efficacement contre les formes de violence dans les compétitions de football amateur.

Cette alliance s’organise sur deux axes  principaux :

  1. L’échange d’information entre les trois acteurs et la lutte contre les différentes formes de violence dans les matchs de football. L’échange d’information permettra de définir le niveau de risque et les moyens nécessaires pour le gérer et atteindre les objectifs souhaités.
  1. Prévenir la délinquance et les incivilités en mettant l’accent sur les compétences de la Police et de la Gendarmerie. Les entraînements et les matchs sont des moments de rencontre entre jeunes, où il peut se produire des comportements à risque liés à la consommation de stupéfiants. C’est la raison pour laquelle il est important qu’interviennent des personnes qualifiées telles que les policiers formateurs anti-drogue (PFAD) et les formateurs relais anti-drogue (FRAD) de la Gendarmerie.

L’un des résultats de cette coopération institutionnelle est la publication du Guide de prévention des mauvais comportements dans le football amateur, qui permet de connaître les dispositifs existant sur la prévention de la délinquance et la lutte contre la récidive. À savoir l’action coordonnée de différents acteurs :

  1. La Gendarmerie nationale. Elle intervient à travers la figure de l’officier prévention-partenariat (OPP), qui stimule et coordonne dans tout le district les acteurs impliqués dans la prévention de certains comportements. L’OPP peut demander le soutien de :
    1. Les 43 brigades de prévention de la délinquance juvénile (BPDJ), qui mènent à bien des actions de prévention à l’égard des jeunes : elles organisent des séances de sensibilisation sur des questions telles que les formes de violence, l’extorsion et le vol afin d’empêcher toute forme d’incivilité et de délinquance chez les mineurs.
    2. Les formateurs relais anti-drogue de la Gendarmerie (FRAD) qui ont pour mission la prévention des toxicomanies, destinée aux mineurs, aux familles et aux professionnels, et qui leur rappellent les prescriptions légales.
    3. Le réseau de figures similaires, présentes dans les unités de la Gendarmerie : gendarmerie – sécurité école, service d’aide aux victimes, partenariat entre la Fédération française de football et l’Institut national d’aide aux victimes et de médiation.
  2. La Police nationale, qui compte la division nationale de lutte contre le hooliganisme (DNLH) et qui s’occupe des relations avec les ligues de football professionnel et amateur au sein des directions départementales de la sécurité publique (DDSP). La DNLH est présente sur tout le territoire et est l’interlocuteur privilégié du football amateur.
  3. Les partenaires locaux. La Ligue de football amateur recommande les initiatives suivantes :
  • Soutenir les clubs impliqués dans des matchs qui recensent des incidents. En cas de consommation habituelle de stupéfiants aux entraînements ou au cours des matchs disputés, il faut proposer la mobilisation des services nationaux pour implanter des actions de prévention, notamment : le groupe de la Gendarmerie (OPP) et de la Police Nationale (DNLH).
  • Aider les centres de ressources en apportant une dimension éducative aux actions dans les différents districts. Par exemple, agir sur le risque de comportements déviants pour sensibiliser les jeunes de 13 à 14 ans. Pour développer cette action, la Police nationale doit intervenir (notamment la DNLH avec le soutien d’autres services).
  • La Gendarmerie nationale intervient aussi (BPDJ, FRAD, réseau de gendarmerie – sécurité école et service d’aide aux victimes).

Autres questions abordées dans le guide : comment identifier et organiser une rencontre « sensible », la réparation grâce aux mesures alternatives aux procédures judiciaires, la figure du maire en tant qu’acteur de proximité pour la prévention, le plan Citoyens du sport et le Programme de réussite éducative pour lutter contre le décrochage scolaire.

Lien associé : Portrait des formes de violence dans le football amateur en France

_____

Aquest apunt en català / Esta entrada en español / This post in English

Comentari / Comentario / Comment / Commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out / Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out / Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out / Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out / Canvia )

Connecting to %s