Les particularités des filles dans les bandes de jeunes

60_national_gangDepuis 2012, le National Gang Center[1] des USA publie tous les semestres un bulletin informant sur différents traits liés aux bandes ou gangs de jeunes malfaiteurs. Le numéro de l’automne 2016 s’attache spécialement aux particularités des jeunes filles appartenant à ces gangs de jeunes.

Il présente d’une part certains résultats d’une étude qui visait à mieux comprendre le vécu des jeunes filles qui font partie de gangs de jeunes, en y donnant les raisons de leur incorporation ou de leur sortie du groupe, les rôles qu’elles y jouent et les stratégies de désistement. Les auteurs de cette étude recommandent quatre actions de soutien pour aider les jeunes filles à renoncer à l’activité criminelle et à quitter les groupes:

  • Tenir compte de la façon dont elles relient entre eux différents facteurs personnels.
  • Comprendre que la vie des jeunes filles peut être enracinée au sein de la bande.
  • Fournir des services sur mesure, en tenant par exemple compte des besoins spécifiques que peuvent avoir les jeunes filles enceintes.
  • Travailler sur les points forts des jeunes filles.

Il présente par ailleurs une liste de programmes qui ont démontré leur efficacité en matière de délinquance féminine. Cette approche s’explique du fait que le nombre de jeunes filles prises en charge par les systèmes de justice pour jeunes a augmenté ces vingt dernières années. Or, ce système a été conçu pour travailler auprès des garçons et non pas auprès des filles. Ainsi, alors que la plupart des facteurs de risque sont les mêmes pour garçons et filles, certains sont plus spécifiques aux filles. Par conséquent, les spécificités des chemins qui ont conduit les filles à adopter des conduites délictuelles devraient aussi contenir des opportunités permettant de conduire des programmes différenciés.

Outre ces questions associées à la participation féminine aux gangs, le bulletin propose une liste de ressources liées au trafic de personnes et une approche à la rupture du cycle de la violence entre bandes d’un double point de vue: celui du Modèle intégral relatif aux gangs et celui du Modèle de santé publique pour le traitement informé des événements traumatiques.

[1] Le Centre national est un  projet financé conjointement par deux organismes du département de Justice des États-Unis: l’Office de la Justice pour les jeunes et la prévention de la délinquance et l’Office d’Assistance judiciaire. Il a pour mission de fournir une information et des ressources au sujet des gangs aux juridictions étatiques, locales et tribales. Il pilote également l’échange d’information, la formation et l’assistance technique pour les professionnels et les universitaires.

_____

Aquest apunt en català / Esta entrada en español / This post in English

Comentari / Comentario / Comment / Commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out / Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out / Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out / Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out / Canvia )

Connecting to %s