Les patrouilles à pied, source de satisfaction

Une étude récente de la Police Foundation américaine, citée dans le dernier numéro de la Polizei Newsletter, et menée par Brett M. Cowell et Anne L. Kringen, vise à analyser en profondeur les effets des patrouilles à pied et les défis qu’elles auront à relever à l’avenir.

police_foot_patrol_philadelphiaCette question fait l’objet de nombreux débats en criminologie, surtout chez les Américains. Suite aux expériences, déjà anciennes, de Kansas City et de la patrouille à pied de Newark, c’est un sujet récurrent. Il y a même eu des théories sur le temps que dure l’effet dissuasif de la présence policière. Ces dernières années, l’expérience des patrouilles à pied focalisées de Philadelphie a associé l’effet des patrouilles à pied avec les principes de ce que l’on appelle le smart policing.

Dans tous les cas, la discussion est axée, d’une part, sur la capacité préventive de la présence policière, et, d’autre part, sur si cette présence est plus efficace à bord d’un véhicule ou à pied. Comme le disent très bien les auteurs de ces travaux : « même si la patrouille à pied peut être comprise comme une stratégie visant à réduire la criminalité, il n’y a pas de conclusions définitives liées à son efficacité à ce stade ». Dans bien des cas, l’efficacité varie en fonction de la façon dont les patrouilles sont mises en œuvre.

Pour obtenir des conclusions plus claires et plus détaillées, les auteurs de l’étude ont travaillé auprès de cinq services de police qui faisaient opérer de différentes manière des patrouilles à pied : le Cambridge Police Department, le New Haven Police Department, le Kalamazoo Department of Public Safety, l’Evanston Police Department et le Portland Police Bureau. L’équipe d’investigation a mené des entretiens semi-structurés avec des policiers et constitué des groupes focalisés avec des membres de la communauté et des techniques d’observation.

Les résultats de l’étude recensent plusieurs avantages clairs des patrouilles à pied:

  • La patrouille à pied facilite l’établissement des relations entre policiers et citoyens.
  • La patrouille à pied promeut l’application effective de la capacité des agents à résoudre des problèmes.
  • Les relations établies grâce à la patrouille à pied peuvent changer la perception qu’a la population des agents de police.
  • Ces relations entre police et citoyens ont le potentiel d’améliorer la légitimité de la police aux yeux de la communauté.
  • La patrouille à pied récompense et bénéficie psychologiquement aux agents participants.

L’étude détecte par ailleurs des défis futurs que ce type de patrouille devra relever:

  • Les patrouilles à pied demandent d’importants effectifs.
  • Les indicateurs traditionnels servant à mesurer l’activité policière peuvent être inappropriés pour mesurer l’efficacité des patrouilles à pied.
  • La patrouille à pied axée sur les contacts avec la population peut être vue comme anti-éthique par le modèle policier traditionnel, axé sur le contrôle du délit, et peut occasionner des dysfonctions et des contradictions internes au sein de l’organisation policière.

_____

Aquest apunt en català / Esta entrada en español / This post in English

Comentari / Comentario / Comment / Commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out / Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out / Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out / Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out / Canvia )

Connecting to %s