YEARS –Les jeunes Européens et la sécurité routière

YEARS (Young Europeans Acting for Road Safety) est un projet triennal proposé par le Conseil européen de la sécurité du transport (ETSC, en anglais) et par le Conseil consultatif parlementaire de la sécurité dans les transports (PACTS).

Ce projet vise à sensibiliser les jeunes conducteurs, qui constituent un groupe d’utilisateurs des routes, aux dangers de la conduite et à leur montrer comment faire face à ce risque grâce à des actions innovantes.

Il se propose d’étudier la situation actuelle de victimation des États membres de l’Union européenne et présentera les derniers chiffres des accidents mortels de la route ayant impliqué des jeunes, ainsi que les principaux risques qu’ils doivent affronter et la façon dont ils peuvent y faire face.

Le 21 novembre dernier, le palais de Pedralbes de Barcelone accueillait le premier événement national YEARS, qui avait pour objectif de débattre des dangers que présentent les routes aux jeunes utilisateurs et des recommandations politiques que fait l’Union européenne à ce sujet.

La fondation Abertis a par ailleurs développé un programme de sécurité routière qui s’adresse principalement aux plus vulnérables : les écoliers, les jeunes et les conducteurs âgés.

En outre, en association avec plusieurs universités européennes, le projet compte mobiliser des étudiants universitaires qui promouvront des projets de sécurité routière, le but étant d’améliorer la sécurité des utilisateurs vulnérables de la route dans leur région. Les étudiants pourront approfondir leurs idées avec l’aide de spécialistes de la sécurité routière. Les prix aux trois meilleurs projets seront décernés à l’occasion de la tenue de la conférence finale de YEARS à Bruxelles.

Lors du rassemblement, des spécialistes de la sécurité routière du Royaume-Uni, du Danemark, d’Allemagne, de Belgique et de Norvège ont analysé les statistiques de la sinistralité de l’Union européenne. Ils ont souligné que chaque année en Europe, 3 800 jeunes perdent la vie dans un accident de la circulation et que dans ce groupe, qui constitue 11 % du total des conducteurs, on dénombre 17 % des victimes mortelles.

De même, la tranche d’âge des 15-25 ans connaît une mortalité plus importante que les gens âgés, et les collisions constituent 37 % des accidents mortels où des jeunes sont impliqués.

Les spécialistes ont par ailleurs partagé leurs bonnes pratiques et les mesures efficaces qui permettent une mobilité plus sûre et plus durable pour les jeunes :

  • Abaisser le taux d’alcoolémie permise chez les jeunes conducteurs.
  • Favoriser un transport public plus économique pour les jeunes.
  • Améliorer l’éducation et la formation routières, et faire en sorte que, dans le contexte de l’obtention du permis de conduire, elles s’étalent sur un temps plus long et soient graduelles.
  • Analyser l’efficacité des contenus enseignés par les autoécoles et modifier dans certains pays les examens d’obtention du permis.
  • Élever la qualification des professeurs des centres de formation de conducteurs.
  • Permettre la conduite accompagnée à partir de dix-sept ans.
  • Insister sur la prévention des risques liés à la conduite chez les jeunes et miser sur des campagnes faisant participer des témoins d’accidents.
  • Évaluer l’efficacité des campagnes de sensibilisation routière chez les jeunes.

_____

Aquest apunt en català / Esta entrada en español / This post in English

Comentari / Comentario / Comment / Commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out / Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out / Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out / Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out / Canvia )

Connecting to %s