Les pays membres d’INTERPOL soutiennent le déploiement du système I-Checkit au secteur maritime

L’assemblée générale d’OIPC-INTERPOL a tenu sa 85e réunion à Bali (Indonésie) du 7 au 10 novembre 2016 pour, entre autres, soutenir l’élargissement du programme I-Checkit à l’industrie maritime dans le cadre des mesures visant à renforcer la sécurité aux frontières et le contrôle des passagers.

L’I-Checkit est un outil venant compléter et améliorer les systèmes nationaux de sécurité aux frontières. Il permet aux partenaires de confiance du secteur privé de mener des contrôles poussés de passagers en temps réel, en collaboration avec la communauté policière.

Cet outil a été créé afin de permettre aux lignes aériennes de vérifier instantanément si une personne prévoyant de prendre un vol international utilise un passeport signalé dans la base de données d’INTERPOL (SLTD)* comme volé ou perdu. Lorsqu’un passeport est scanné, l’information relative au numéro et au type de document ainsi qu’au pays émetteur est envoyé, mais sans y inclure de données personnelles. Le résultat de la comparaison avec la base de données d’INTERPOL est reçu en moins d’une demi-seconde. En juin 2014, AirAsia a été la première ligne aérienne à avoir confronté l’information des documents de voyage avec la base de données d’INTERPOL (SLTD).

Les 190 pays membres d’INTERPOL ont adopté la Résolution 5 AG-2016-RES-05, relative à l’application du système de contrôle I-Checkit dans le secteur maritime. Dans ce secteur, son principal partenaire est la société Carnival Corporation qui, au cours d’une phase pilote de trois mois (d’août à octobre 2016), a appliqué ce système à quatre de ses paquebots Princess Cruises.

Pendant la phase pilote, les documents de voyage de 34 000 passagers ont ainsi été collationnés avec la base de données d’INTERPOL, ce qui a permis de prouver que le système est capable de renforcer la sécurité mondiale du secteur des croisières.

La Carnival Corporation intégrera désormais le système I-Checkit à sa procédure mondiale d’enregistrement des voyageurs, ce qui permettra d’effectuer une vérification sûre des documents de voyage en les confrontant avec la base de données SLTD, qui contient plus de 69 millions d’entrées, fournies par 175 pays. Grâce à l’élargissement de l’accord de collaboration, le système I-Checkit devrait être appliqué, par étapes, à dix routes de croisières de la Carnival Corporation en Amérique du Nord, en Europe, en Australie et en Asie.

Michael O’Connell, directeur de l’Appui opérationnel et de l’Analyse chez INTERPOL et responsable du programme I-Checkit, a déclaré que ce système constitue un outil d’enquête et de prévention d’une valeur inestimable pour les forces de l’ordre du monde entier. Il a ajouté que le fait que l’initiative I-Checkit soit menée en partenariat avec la Carnival Corporation offre un niveau supplémentaire de sécurité dans le secteur touristique en créant une norme internationale pour les contrôles de sécurité.

Pour sa part, Bill Burke, directeur maritime de la Carnival Corporation, a affirmé que l’alliance avec INTERPOL permet à sa société d’augmenter en douceur la sécurité de sa flotte mondiale, ce qui se traduit par un important progrès pour sa société et pour le secteur d’activité, et par une sécurité et une protection accrues des passagers et des équipages.

[*] La SLTD (Database of Stolen and Lost Travel Documents) est la base de données qui recense les documents volés ou perdus. Elle a été créée en 2002, après les attaques du 11 de septembre 2001, pour aider les pays membres à sécuriser leurs frontières et à protéger leurs ressortissants contre les terroristes et autres criminels dangereux qui ont recours à de faux documents d’identité.

Vidéo: I-Checkit – For Your Security

_____

Aquest apunt en català / Esta entrada en español / This post in English

Comentari / Comentario / Comment / Commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out / Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out / Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out / Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out / Canvia )

Connecting to %s