Légère tendance à la baisse de la consommation de drogues en Angleterre et au Pays de Galles

Le Home Office britannique vient de publier une deuxième édition de son rapport pour l’année en cours sur l’utilisation des drogues illégales chez les 16 à 59 ans. Les données proviennent de l’enquête de victimation effectuée en Angleterre et au Pays de Galles (abrégée CSEW en anglais) pour la période 2015-2016. Les résultats les plus significatifs sont les suivants:

  • 8,4 % des adultes âgés de 16 à 59 ans ont consommé une drogue illégale l’an dernier (près de 2,7 millions de personnes). Ce chiffre révèle une très légère baisse par rapport à l’année précédente (8,6 %), mais une baisse de 10 % si on le compare avec les données de 2005-2006.
  • 18 % des jeunes adultes (âgés de 16 à 24 ans) on consommé de la drogue l’an dernier. On constate là aussi une légère baisse par rapport à l’année précédente (19,5 %), bien plus considérable si l’on remonte à 2005-2006 (25,2 %).
  • 4,3 % des adultes (âgés de 16 à 59 ans) et 9,1 % des jeunes adultes (âgés de 16 à 24 ans) ont consommé de la drogue le mois dernier. Ce chiffre est similaire à celui de l’année précédente, mais supérieur par rapport à l’enquête de 2005-2006.
  • 53 % des adultes (âgés de 16 à 59 ans) ont pris une drogue illégale au cours de leur existence, soit un chiffre similaire à celui de la période 2005-2006, mais de cinq points supérieur à celui de 1996.

Psychoactive DrugsLa drogue la plus consommée est le cannabis : 6,5 % des adultes sondés en a consommé l’an dernier, soit un chiffre similaire à celui de l’an dernier (6,7 %), mais significativement inférieur à celui d’il y a dix ans (8,7 %) et à celui de 1996 (9,4 %). Les jeunes adultes (âgés de 16 à 24 ans) consomment eux aussi en priorité du cannabis (15,8 %, taux se traduisant par presque un million de consommateurs), et suivent la tendance de l’an dernier, mais sont éloignés des résultats de 2005-2006 (21,4 %) et de 1996 (25,8 %).

La deuxième drogue la plus consommée chez les adultes est la cocaïne en poudre (2,2 % des adultes). Elle ne l’est cependant pas chez les jeunes adultes, qui consomment un peu plus d’ecstasy (4,5 %) que de cocaïne en poudre (4,4 %). Par rapport à l’année précédente, la cocaïne en poudre reste stable dans sa baisse (2,3 % contre 4,8 % l’an dernier). À compter des années 2008-2009, où l’on a constaté un pic de consommation de cette drogue (3 % des 16 à 59 ans et 6,5 % des 16 à 24 ans), une légère tendance à la baisse se maintient. Par rapport à la période 2005-2006, les chiffres sont similaires, même s’ils restent élevés si on les compare avec ceux de l’année 1996, qui n’atteignait pas 1 % chez les adultes et était de moins de 2 % chez les jeunes adultes jeunes.

3,3 % des adultes (16-59 ans) ont été classés consommateurs habituels (près de 1 100 000 personnes), proportion plus élevée (4,7 %, 292 000 personnes) chez les jeunes adultes (16-24 ans). La plupart de ces consommateurs habituels sont des consommateurs de cannabis (37 %). En revanche, la plupart des consommateurs de cocaïne en poudre (61 %) et d’ecstasy (69 %) n’en consomment qu’une fois par an. Le nombre de consommateurs habituels de ces drogues a baissé des 24,5 % de l’enquête de 2005-2006 aux 11,1 % de l’enquête de 2015-2016.

_____

Aquest apunt en català / Esta entrada en español / This post in English

Comentari / Comentario / Comment / Commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out / Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out / Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out / Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out / Canvia )

Connecting to %s