Confirmation de l’augmentation des délits violents et de la baisse des atteintes aux biens aux États-Unis

La publication des données annuelles sur la délinquance aux États-Unis confirme l’augmentation de la délinquance violente l’an dernier, évolution déjà soulignée par notre blog suite aux données semestrielles. Plus précisément, les données collectées par le FBI évoquent une augmentation de 3,9 % par rapport à l’année 2014 pour ce type de délinquance, alors même que les atteintes à la propriété ont baissé de 2,6 %. L’évolution de ces deux groupes de délits au cours des dernières années affiche une nette tendance à la baisse. Cependant l’évolution des crimes violents a été plus irrégulière que celle des atteintes aux biens. Par ailleurs, tandis que la dernière augmentation des faits violents avait eu lieu en 2012, celle des atteintes à la propriété remonte à 2002.

Parmi les crimes violents, on soulignera notamment l’augmentation de 10,8 % du nombre de victimes d’homicides et d’assassinats. Cependant, certains criminologues et officiers de police affirment que l’on ne peut pas parler de cette augmentation comme d’une évolution à l’échelle nationale, et ce pour deux raisons. D’une part, les analyses détaillées sur la distribution territoriale des victimes mortelles prouvent que l’augmentation se concentre sur quelques villes et, plus précisément, sur certains quartiers de quelques grandes villes. Par ailleurs, le taux de 4,9 victimes mortelles par 100.000 habitants reste très en-dessous du taux de 7,4 de 1996, et se trouve être le sixième le plus bas des vingt dernières années [1].

ucr banner

Les États-Unis comptent 18 439 agences de sécurité qui remplissent les conditions exigées pour que leurs données soient prises en compte dans l’Uniform Crime Reporting Program. Cependant, en 2015, seuls 16 643 services policiers de niveau municipal, comtal, universitaire, étatique, tribal et fédéral ont fourni des données de criminalité au FBI. Afin de pouvoir fournir des données au niveau du pays tout entier, le FBI a donc procédé à une estimation des données des polices n’ayant pas envoyé d’information.

Les données collectées renvoient aussi aux personnels des services de police, dont 13 160 ont informé le FBI. Le personnel de ces services opère auprès de 273 des 321 millions d’habitants du pays. Au 31 octobre 2015, il comptait 635 785 agents de police plus 277 380 civils, soit un taux de 3,3 employés pour 1 000 habitants.

Toutes les données collectées peuvent être consultées et téléchargées sur le site web du FBI.

[1] Depuis la publication des données du FBI, le quotidien The New York Times a consacré plusieurs articles, analyses et éditos qui aident à interpréter ces données, parmi lesquels on citera les suivants:

_____

Aquest apunt en català / Esta entrada en español / This post in English

Comentari / Comentario / Comment / Commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out / Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out / Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out / Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out / Canvia )

Connecting to %s