Avantages et défis de l’utilisation de «caméras-piéton» dans les services de police

16_bodycam_police_utrecht_netherlands (1)L’utilisation par les services de police de «caméras-piétons» (ou bodycam) est un phénomène en expansion. Dans certaines régions d’Amérique latine, d’Allemagne ou des États-Unis, nombreux sont ceux qui ont déjà adopté ce système. Certains experts estiment que ce mécanisme de surveillance va s’étendre sur une grande partie de l’Europe au long de la décennie.

Le blog Sin miedos a partagé la vidéo d’une conférence où Frank Straub, ancien chef de la police du comté de Spokane (État de Washington), parle des défis que pose ce nouveau système de surveillance.

La possibilité que le policier qui porte une caméra accomplisse son travail de manière plus responsable et plus professionnelle ou encore celle que les citoyens évitent de faire dans la provocation ou de se comporter d’une façon qui pourrait se retourner contre eux devant le juge comptent parmi les avantages soulignés par la conférence.

Toutefois, les bodycams présentent aussi des contraintes liées à des questions technologiques. En effet, le stockage et l’édition de centaines d’heures de vidéo constituent un travail très laborieux. Ainsi, au comté de Spokane, il a été vérifié qu’il fallait près de trois heures pour éditer une seule heure d’enregistrement avant de pouvoir la divulguer. Par ailleurs, la captation d’images de personnes extérieures à l’éventuelle action policière ouvre un débat sur l’intimité des personnes.

Au départ, l’implantation de cette technologie exige un important investissement : aux États-Unis, une «caméra-piéton» coûte en moyenne 500 dollars, auxquels il faut ajouter l’espace nécessaire pour stocker dans un endroit sûr des milliers d’heures de captation d’images. Malgré tout, l’utilisation de dispositifs d’enregistrement aura un effet positif, celui d’augmenter la confiance entre la police et les citoyens et, selon Frank Straub, elle contribuera à diminuer le nombre de plaintes déposées et à réduire une bonne partie du temps exigé par de nombreuses enquêtes.

Vous trouverez plus d’informations dans la note postée par Mauricio Bastién sur le blog Sin miedos.

_____

Aquest apunt en català / Esta entrada en español / This post in English

Comentari / Comentario / Comment / Commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out / Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out / Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out / Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out / Canvia )

Connecting to %s