Nadia : le théâtre comme arme pour lutter contre la radicalisation chez les jeunes

Nadia - Théâtre de LiègeŒuvre de théâtre écrite par le dramaturge hollandais Daniël Van Klaveren, cette pièce retrace l’histoire de deux adolescentes de quinze ans qui, comme d’autres filles de leur âge, passent une bonne partie de leur temps connectées à internet. L’une d’elles, Nadia, est séduite par le discours d’un lieutenant de Daesh et entame un processus de transformation personnelle qui provoque la confrontation avec sa meilleure amie. L’œuvre reproduit les derniers jours de la vie de Nadia avant son départ pour le Califat.

Les actrices se rendent dans les établissements d’enseignement secondaire pour représenter cette histoire dans le but de sensibiliser les jeunes sur les dangers de la radicalisation et la perte d’identité ainsi que sur les défis qu’engendre la recherche de sa propre identité.

Nadia est le résultat d’un projet de collaboration théâtrale entre cinq compagnies[1] européennes. Ce spectacle, sous différentes versions, s’est produit pour la première fois dans plusieurs villes d’Europe au cours de l’année 2017. Il s’agit d’une expérience de collaboration pédagogique qui permet la connexion en ligne de jeunes Européens en vue d’explorer ensemble les processus de radicalisation, l’injustice sociale, le sentiment d’appartenance et ce que signifie être jeune dans la société actuelle.

La ville de Liège a participé à cette initiative pédagogique de nature artistique à travers le Théâtre de Liège. Entre autres actions pédagogiques s’adressant en particulier au collectif des jeunes dans cette ville, citons notamment :

  • Le film d’animation TORU, conçu et réalisé par des adolescents pour susciter la réflexion critique et la liberté de pensée, et déchiffrer les mécanismes de manipulation et les causes liées aux mouvements extrémistes ou sectaires.
  • L’implantation de la pédagogie active appelée BOUNCE – Youth Resilience. L’objectif est de renforcer l’auto-estime, la capacité d’auto-affirmation et de contact chez les jeunes pour stimuler la résistance aux idées extrémistes qui conduisent à la violence.
  • « Le chemin de la démocratie et des libertés » est un circuit urbain à travers sept espaces symboliques de la ville de Liège. Cet itinéraire met l’accent sur les valeurs de tolérance, de démocratie, de liberté et de paix ; il proclame aussi les valeurs citoyennes qui sont fondamentales pour la cohabitation.

Cette initiative pédagogique et artistique est une expression supplémentaire de la manière dont on peut contribuer à la prévention de la radicalisation violente sur le plan éducatif et socioculturel afin de renforcer la résilience chez les groupes vulnérables.

Liens utiles :

https://www.rtc.be/video/culture/le_theatre_de_liege_s_invite_a_l_ecole_avec_la_piece_nadia-1496737-999-325.html#

http://theatredeliege.be/wp-content/uploads/2014/11/Dossier_Nadia_01_2018.pdf

http://arts-sceniques.be/rencontre/nadia/

http://www.etc-cte.org/base.php?code=1111

http://www.searchingfornadia.eu/project-guide/

http://theatredeliege.be/nadia/

https://efus.eu/fr/topics/risks-forms-of-crime/radicalisation/efus/11756/

[1]Nadia est une coproduction de Fondazione Teatro Due Parma (Italie), Staatstheater Braunschweig (Allemagne), Det Norske Teatret Oslo (Norvège), Théâtre de Liège (Belgique) et De Toneelmarkerij Amsterdam (Pays-Bas).

_____

Aquest apunt en català / Esta entrada en español / This post in English

Comentari / Comentario / Comment / Commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out /  Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out /  Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out /  Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out /  Canvia )

S'està connectant a %s