Depuis 2012, l’impact économique de la violence dans le monde a augmenté de 16%

C’est la douzième édition de l’indice de paix mondiale (GPI) qui contemple 163 États indépendants et autres territoires selon leur degré de pacifisme. Le GPI est le principal instrument de mesure mondial, élaboré par l’Institut pour l’économie et la paix (IEP). Ce rapport offre une analyse intégrale basée sur des données mises à jour, relatives aux tendances dans le domaine de la paix, à sa valeur économique et au mode de développement au sein de sociétés pacifiques.

Le GPI couvre 99,7% de la population mondiale, il utilise 23 indicateurs qualitatifs et quantitatifs de sources hautement respectables et mesure l’état de la paix à partir de trois paramètres : le degré de sécurité et la sécurité de la société ; le degré de continuité des conflits internes et internationaux ; et le degré de militarisation.

Les résultats du GPI de 2018 constatent que le niveau mondial de la paix s’est détérioré de 0,27% l’année dernière, ce qui signifie la quatrième année consécutive de détérioration des données. Le GPI s’est détérioré dans 92 pays tandis qu’il s’est amélioré dans les 71 restants.

L’impact économique de la violence a augmenté de 2% en 2017 suite à l’augmentation des conflits et de la dépense en sécurité interne, avec les plus fortes hausses en Chine, en Russie et en Afrique du Sud. Depuis 2012, l’impact économique de la violence a augmenté de 16%, ce qui s’explique par l’entrée en guerre de la Syrie et par l’augmentation de la violence due aux séquelles du printemps arabe.

Le niveau moyen de la paix mondiale a diminué pour la quatrième année consécutive et a baissé de 0,27% en 2017. Parmi les principales dynamiques mondiales qui expliquent ces résultats, soulignons les suivantes :

  • Le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord restent les régions les moins pacifiques du monde. On y trouve quatre des dix pays les moins pacifiques au monde.
  • L’Europe, la région la plus pacifique au monde depuis les débuts de l’indice, s’est détériorée pour la troisième année consécutive suite à la hausse de l’instabilité politique, à l’impact du terrorisme et à la perception de la criminalité.
  • En Europe, le référendum pour l’indépendance de la Catalogne a fait augmenter les tensions politiques, ce qui a provoqué une chute de l’Espagne de dix places au classement. Quatorze pays européens affichent aujourd’hui les ponctuations de conflit interne les plus élevées.
  • La dépense militaire en pourcentage du PIB poursuit son déclin avec 88 pays totalisant une amélioration contre 44 montrant une détérioration.
  • Depuis, la dépense militaire moyenne nationale a baissé légèrement : de 2,28% du PIB, on passe à 2,22% en 2018 avec 102 pays qui dépensent moins dans l’armée en termes de pourcentage du PIB au cours de la décennie.

_____

Aquest apunt en català / Esta entrada en español / This post in English

Comentari / Comentario / Comment / Commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out /  Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out /  Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out /  Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out /  Canvia )

S'està connectant a %s