Europol s’allie avec des corporations privées pour construire un espace cybernétique

La corporació BT –btplc.comLa corporation BT – btplc.com, une des entreprises de sécurité informatique les plus puissantes au monde – a signé un mémorandum d’entente avec Europol pour partager des connaissances sur les menaces et attaques cybernétiques. Ainsi, les deux organisations unissent leurs efforts pour créer un espace cybernétique destiné au public, aux entreprises et aux gouvernements, moyennant l’échange de renseignements, la détection de menaces et la protection des données.

Le Centre européen de lutte contre la cybercriminalité (EC3) considère que cette entente entre Europol et la société BT renforcera les capacités et l’efficacité dans la prévention, la persécution et la neutralisation de la criminalité en ligne. Ce type de coopération professionnelle entre Europol et l’industrie est une bonne manière de garantir le cyberespace aux particuliers et aux entreprises en Europe.

Le mémorandum estime que la coopération transfrontalière est la clé pour endiguer cette épidémie mondiale qu’est la cybercriminalité. Il considère qu’il faut davantage partager le renseignement, l’expérience et les pratiques en matière de sécurité cybernétique pour aider les organisations concernées à localiser et prendre des mesures contre les bandes organisées de cybercriminels dans les recoins les plus obscurs du Net.

Dès le début de l’année, le premier fournisseur au monde de télécommunications a commencé à partager des renseignements sur les logiciels et sites malveillants avec d’autres fournisseurs d’internet grâce à un portail en ligne : la plateforme d’échange d’information sur les logiciels malveillants (PSIM). Depuis la mise en marche de la plateforme, l’équipe mondiale de BT, avec plus de 2 500 experts en sécurité cybernétique, a bénéficié de collaboration pour identifier et divulguer plus de 200 000 domaines malveillants. Chez BT, les récepteurs de renseignements ont la capacité d’adopter des mesures spécifiques contre les menaces identifiées.

Europol a créé le Centre européen de lutte contre la cybercriminalité (EC3) en 2013 pour renforcer la réponse à la cybercriminalité et faire appliquer la loi dans l’Union européenne. Il y a aussi le Joint Cybercrime Action Taskforce (J-CAT) dont la vocation est de favoriser le renseignement et l’action coordonnée contre les principales menaces et les objectifs de la cybercriminalité en aidant ses partenaires dans l’identification, la priorisation, la préparation et le lancement d’enquêtes et opérations transfrontalières.

_____

Aquest apunt en català / Esta entrada en español / This post in English

 

Comentari / Comentario / Comment / Commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out /  Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out /  Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out /  Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out /  Canvia )

S'està connectant a %s