La lutte complexe contre les abus sexuels sur mineurs

Les crimes sexuels envers les enfants sont en général des infractions locales et la plupart ont lieu dans le cercle familial. Toutefois, il existe deux pratiques à portée internationale :

La criminalité sur le net : les atteintes sexuelles sur mineurs sont favorisées par Internet, dont l’utilisation intensive a entraîné une forte augmentation des infractions. Les délinquants peuvent non seulement distribuer et accéder plus aisément aux contenus d’abus sexuels sur mineurs mais peuvent aussi entrer en contact direct avec les enfants à travers des chats et des sites de réseaux sociaux.

INTERPOL’s International Child Sexual Exploitation (ICSE) database – Interpol

Interpol est en train de développer un projet, en collaboration avec les fournisseurs de services d’accès à Internet, pour bloquer l’accès aux contenus d’abus sur enfants circulant sur Internet.

Les délinquants sexuels qui voyagent : également connu comme « tourisme sexuel », ce type d’infraction se traduit par l’abus sexuel d’enfants dans des pays en voie de développement par des individus qui y voyagent. La richesse relative du délinquant, doublée de l’absence de conscience ou de la législation effective, font que les abus sur mineurs soient plus faciles dans ces pays. Ce type de délit est lié au trafic d’enfants, au crime organisé et aux crimes de sang.

Ces crimes sont un énorme défi pour la police au plan mondial et requièrent des capacités spécialisées et davantage des ressources. C’est là qu’Interpol essaie de diffuser ses outils :

Identification de la victime : Interpol s’efforce d’identifier les enfants victimes d’abus sexuel sur des photographies ou des vidéos. Cela implique une combinaison de méthodes d’investigation traditionnelles et d’analyses d’images. Pour ce faire, l’outil fondamental est la base d’images d’exploitation sexuelle de mineurs qui utilise un logiciel sophistiqué de comparaison d’images pour établir des connexions entre victimes et lieux.

Notices jaunes : à la demande d’un pays membre, Interpol peut émettre une notice jaune pour aider à retrouver des personnes disparues, notamment des enfants. Ces notices sont distribuées à l’échelle internationale et enregistrées sur la base de données d’Interpol sur les enfants disparus ou enlevés.

Notices vertes : à la demande d’un bureau central national ou d’un organisme international, Interpol peut émettre une notice verte pour alerter sur les activités criminelles d’un individu, considérant que ce dernier est une menace potentielle pour la sécurité publique.

Notices bleues : à la demande d’un bureau central national ou d’un organisme international, Interpol peut émettre une notice bleue visant à localiser, identifier ou obtenir des informations sur un éventuel casier judiciaire ou tout autre renseignement utile à l’enquête.

Interpol continue à développer et perfectionner un portefeuille de formation complet, englobant le vaste spectre des nécessités au regard des crimes internationaux face à la communauté en charge de l’application de la loi. Il y a une approche particulière dans les initiatives de développement de capacités à implanter dans les régions les plus vulnérables, dont l’Amérique du Sud, l’Afrique et le Sud-Est asiatique.

Alors que de nombreux pays ont des unités de protection des enfants et victimes spéciales, seule une minorité dispose d’un personnel spécialisé capable d’enquêter sur des cas d’abus sexuel sur mineurs en ligne ou d’établir l’identification des victimes. Compte tenu que l’abus sexuel sur les enfants se produit dans tous les pays et toutes les sociétés, l’une des fonctions fondamentales de l’unité chargée des infractions sexuelles sur mineurs est d’aider à développer les capacités policières dans les pays membres d’Interpol. Pour ce faire, cette unité a déployé des agents dans les bureaux régionaux de Buenos Aires (Argentine) et Lobang (Thaïlande) ainsi qu’à l’IGCI de Singapour. Depuis juin 2017, on a aussi implanté des agents dans les quatre bureaux régionaux africains. Ces agents ont été entraînés pour comprendre les services, programmes de formation et autres soutiens disponibles dans les services chargés des crimes sexuels sur mineurs et ont pour mission d’établir des activités et développer des projets dans leurs régions respectives.

_____

Aquest apunt en català / Esta entrada en español / This post in English

Comentari / Comentario / Comment / Commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out /  Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out /  Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out /  Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out /  Canvia )

S'està connectant a %s