Mise à jour des normes internationales sur la prévention de l’usage de drogues

International Standards on Drug Use PreventionL’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (UNODC pour son sigle en anglais) et l’Organisation mondiale de la Santé (WHO pour son sigle en anglais) viennent de publier un nouveau volume qui vient actualiser les normes internationales sur la prévention de l’usage de drogues publiées en 2013. Il s’agit d’y introduire les résultats de récentes recherches à ce propos et de les adapter aux objectifs des Nations unies sur ce terrain par rapport à 2030 (plus précisément, l’objectif 3.5).

Le but de ces normes est, essentiellement, la prévention primaire de l’usage de drogues ; c’est-à-dire celle qui s’adresse à l’ensemble de la population et pas seulement à ceux qui présentent un risque particulier ou en sont déjà consommateurs. Ceci dit, le document commence par souligner l’importance – mise en avant par la recherche – que revêtent les premières années de la vie des individus en regard des facteurs qui peuvent les pousser à l’usage de drogues illégales ou les en détourner. Par conséquent, l’accent est mis tout particulièrement sur les mesures à prendre au cours de l’enfance et de l’adolescence.

Les normes contemplent des expériences (interventions, politiques ou stratégies) qui ont été effectivement menées à bien et qui ont montré, sur une certaine base empirique, des résultats positifs. Les mesures sont classées par tranches d’âge (grossesse et prime enfance, prime adolescence, adolescence, adulte adolescent et adulte). Les expériences contemplées visent deux objectifs :

  • Stimuler les capacités individuelles qui aident à la résilience des individus face à l’usage de drogues. Informer sur les effets des drogues, aborder les problèmes psychologiques qui peuvent en favoriser le contrôle, les relations parents-enfants qui peuvent contrarier une maturation normale de la personnalité (les expériences visant la formation des parents ont ici une présence notable). Le but est de faciliter une croissance équilibrée et promouvoir une vie saine (c’est pourquoi sont contemplées certaines initiatives qui ont promu des activités sportives parmi les jeunes).
  • Les facteurs sociaux, notamment dans le cadre scolaire, universitaire et professionnel. L’idée est que le milieu dans lequel un individu fréquente les autres et se développe intellectuellement ou socialement s’avère déterminant pour favoriser ou éviter l’usage de drogues.

De même, les normes citent de nombreuses expériences visant à prévenir et éradiquer la consommation de tabac, alcool et drogues à usage médical – mais détournées de leur but premier – car ils sont considérés comme des substances qui peuvent prédisposer à l’usage d’autres drogues.

Entre autres conditions indispensables pour créer des systèmes de prévention stables et solides, soulignons notamment la nécessité d’y impliquer des acteurs très divers, d’intensifier la recherche et d’en suivre les résultats scientifiques.

_____

Aquest apunt en català / Esta entrada en español / This post in English

Comentari / Comentario / Comment / Commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out /  Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out /  Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out /  Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out /  Canvia )

S'està connectant a %s