Armes à feu et accidents de la route, principales causes de mort de policiers aux USA

Aux USA, entre 2010 et 2016, plus de 1 000 agents de police ont trouvé la mort dans l’exercice de leurs fonctions ou du simple fait d’être policier. Le National Law Enforcement Officers Memorial Found a réalisé l’étude intitulée Making It Safer: A Study of Law Enforcement Fatalities Between 2010-2016, financée par le département de la Justice et portant sur 1 016 cas de policiers morts dans ce type de circonstances, afin de donner des conseils de sécurité visant à prévenir et éviter de tels dénouements fatals.

L’étude analyse ces cas et propose des recommandations pour intervenir de façon sûre ou prendre des mesures de protection, en se basant sur plusieurs aspects :

  • Les causes principales de mort d’agent, notamment les armes à feu et les accidents de la route.
  • Le type d’intervention où la mort s’est produite (suite à une demande d’intervention, intervention d’office ou lors d’une patrouille de routine), si elle s’est produite dans un contexte de formation ou même en dehors du service.
  • L’adoption ou non de mesures de sécurité, notamment le gilet pare-balles en cas de mort par arme à feu ou d’attaque à l’arme blanche, ou le port ou non de la ceinture de sécurité dans les cas d’accident de la route.

Le nombre de morts par arme à feu sur cette période a été 376. L’année 2016 occupe la deuxième position au classement des années noires, avec 66 agents tués, et vient juste après 2011 où 73 morts ont été déplorés ; par ailleurs, cela implique une augmentation de 53% par rapport à l’année précédente, c’est-à-dire 2015, où on a recensé 43 morts. Les chercheurs associent en partie cette augmentation au plus grande nombre d’embuscades à des policiers, parfois même alors qu’ils ne sont pas en service.

Les morts d’agents sont, en grande part, liées aux véhicules et à la circulation : 247 morts par accident de voiture et 45 par accident de motocyclette. Les chercheurs proposent que tous les agents utilisent la ceinture de sécurité puisqu’en 2016, 52% des agents morts dans des accidents de la route ne la portaient pas.

Finalement, le rapport analyse 550 cas d’agents morts par arme à feu à cause de projectiles tirés par la police ; dans ce cas, sur une période historique beaucoup plus vaste (depuis 1856). Sont à souligner les chiffres suivants :

  • 139 sont des accidents où les agents se sont eux-mêmes tirés une balle (sans intention de suicide) ;
  • 105 sont des agents identifiés par erreur comme des criminels par d’autres policiers ;
  • 46 sont des agents morts en cours de formation ou d’entraînement ;
  • 14 cas de mort sont dus à des tirs croisés.

Cette même organisation a élaboré le rapport préalable Deadly Calls and Fatal Encounters. Analysis of U.S. law enforcement line of duty deaths when officers responded to dispatched calls for service and conducted enforcement (2010-2014)

_____

Aquest apunt en català / Esta entrada en español / This post in English

Comentari / Comentario / Comment / Commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out /  Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out /  Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out /  Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out /  Canvia )

S'està connectant a %s