Predvol, l’outil de la police française pour prédire les zones à risque de vol de véhicules, améliore le dispositif policier

En 2015, l’équipe de l’Administrateur général des données (AGD) au sein de la Direction interministérielle du numérique du système d’information et de communication de l’État français (DINSIC)[1] a développé, en collaboration avec le Service des technologies et des systèmes d’information de la sécurité intérieure [ST(SI)2], un modèle de prédiction des vols liés aux véhicules. Cette collaboration a permis de créer Predvol, un outil d’aide aux policiers dans la prise de décisions, qui prédit quotidiennement les risques de vol, présente un historique des vols commis et un classement par quartier en fonction du type d’infraction qui y sont commises.


Predvol a été optimisé pour être utilisé sur tablette tactile et a été mis en pratique dans le nord de la France, notamment dans l’Oise, un département particulièrement touché par les vols de véhicules. Plus précisément, les gendarmes l’ont intégré en tant qu’outil pour la prise de décision et l’ont testé à Compiègne, l’une des principales villes de l’Oise, depuis mai 2016. Par ailleurs, la brigade anti-criminalité de la Direction départementale de la sécurité publique de la police nationale l’a testé dans la ville de Beauvais, chef-lieu du département.

Ce programme est un outil prédictif[2] qui utilise un grand nombre de paramètres et algorithmes, permettant d’établir quelles variables sont les meilleurs prédicteurs pour prévenir les vols de véhicules.

Après six mois d’expérimentation, l’une des conclusions constatait que les dispositifs de police portaient moins leur attention sur les prédictions de vol quotidiennes et davantage sur la visualisation des faits survenus. C’est-à-dire que les prédictions étaient très efficaces mais ne faisaient que confirmer les zones à risque déjà connues de ces derniers ; en revanche, la simple représentation des incidents sur une carte impliquait des améliorations sur le service quotidien. Cette constatation a favorisé l’introduction d’améliorations dans la visualisation des infractions. La visualisation des infractions, dès qu’elles sont dénoncées, aide les policiers à collecter des données de qualité et offre de meilleurs résultats au dispositif de police.

Pour plus d’information, voir : https://agd.data.gouv.fr/2018/01/12/predire-les-vols-de-voitures/.

[1] La DINSIC est placée sous l’autorité du premier ministre, au sein de l’administration publique française, et est chargée de coordonner les actions des administrations en matière de systèmes d’information. http://www.modernisation.gouv.fr/mots-cle/dinsic ; https://lannuaire.service-public.fr/gouvernement/administration-centrale-ou-ministere_194230

[2] Autres modèles prédictifs : « régression logistique », « forêt aléatoire », XGBoost, Boosting, PredPol (predictive policing), cartes thermiques évolutives…

_____

Aquest apunt en català / Esta entrada en español / This post in English

 

Comentari / Comentario / Comment / Commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out /  Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out /  Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out /  Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out /  Canvia )

S'està connectant a %s