Les stratégies policières proactives : sont-elles utiles ?

L’intervention policière proactive peut être interprétée comme « l’ensemble des stratégies d’intervention policière dont l’un des objectifs est la prévention ou la réduction de la criminalité ou des désordres et qui ne sont pas réactives en ce sens de privilégier avant tout la détection de la criminalité qui est en train de se produire ou l’enquête ou la réponse à l’égard des crimes une fois qu’ils ont été commis ». C’est là la définition prise pour référence dans le livre Police proactive : effets sur la criminalité et dans les communautés, publié par les académies nationales des États-Unis en novembre de 2017.

Le livre est le résultat d’une enquête menée par un comité scientifique composé de sociologues, criminologues, juristes et membres des corps de sécurité, visant à vérifier les indices et débattre à propos des faiblesses liées aux données et à la méthodologie en observant quatre aspects de l’intervention policière proactive dans la lutte contre la criminalité :

  1. les effets ou les différentes formes d’implantation,
  2. si elle est appliquée de façon discriminatoire,
  3. si elle est mise en pratique conformément aux lois et
  4. la réaction de la communauté à l’égard de cette stratégie d’intervention.

Pour ce faire, ils ont établi quatre approches distinctes sur l’activité policière proactive : basée sur l’espace, de résolution de problèmes, ciblant les personnes et axée sur la communauté. Chacune de ces approches définit ses propres modèles logiques de prévention, ses stratégies proactives, ses objectifs premiers et ses voies principales pour atteindre ses objectifs, lesquels sont résumés sur le tableau suivant :

  Approche basée sur l’espace Approche de résolution de problèmes Approche ciblant les personnes Approche axée sur la communauté
Modèle logique pour la prévention de la criminalité Capitaliser l’indice de concentration de criminalité sur des espaces micro-géographiques Utiliser une approche axée sur le problème, cherchant à identifier des schémas de problèmes à travers des faits criminels puis identifier les causes de ces problèmes Capitaliser les fortes concentrations de crimes sur une petite proportion de la population criminelle Capitaliser les ressources des communautés pour identifier et contrôler la criminalité
Stratégies policières Police de point chauds ; police prédictive ; systèmes de vidéosurveillance (CCTV) Police axée sur les problèmes ; police de tierces parties ; partenariats proactifs Interpellations ciblées ; programmes de multi-récidives ; arrêter, interroger et fouiller Police de proximité ; police judiciaire, police basée sur la théorie de la « fenêtre brisée »
Objectif premier Prévenir la criminalité sur de petits espaces Résoudre des problèmes récurrents pour prévenir une future criminalité Prévenir et dissuader concernant certains crimes en ciblant des criminels connus Améliorer l’efficacité collective et la collaboration de la communauté avec la police
Facteurs principaux pour atteindre l’objectif Identification des points chauds où se concentre la criminalité et appliquer des stratégies ciblant ces lieux Numériser et analyser les problèmes criminels, identifier des solutions et les évaluer (modèle SARA)[1] Identifier les criminels connus suivant un taux de faits commis et appliquer des stratégies à l’égard de ces criminels spécifiques Développement de stratégies engageant la communauté ou changer la manière dont la police interagit avec les habitants
 

Source : National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine (2017, page S-2)

Le rapport a fait apparaître des indices indiquant que, au moins à court terme, beaucoup de pratiques de police proactive sont un succès en vue de réduire la criminalité et le désordre, sans pour autant mettre à mal les relations entre la police et la communauté. Toutefois, certaines faiblesses dans la recherche réalisée font qu’on ne puisse pas évaluer d’autres questions importantes telles que la légalité des procédures policières ou les conduites discriminatoires pour raisons raciales. Par ailleurs, on n’a pas pu vérifier les effets de ce type de stratégies policières à long terme ou lorsqu’elles sont appliquées à un niveau allant au-delà du cadre local.

[1] Modèle SARA, acronyme de Scanning, Analysis, Response and Assessment (Scanner, analyser, répondre et évaluer)

_____

Aquest apunt en català / Esta entrada en español / This post in English

Comentari / Comentario / Comment / Commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out /  Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out /  Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out /  Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out /  Canvia )

w

S'està connectant a %s