Les données des ambulances, un excellent complément à celles de la police

Les situations de crise et la pénurie de moyens entraînent souvent une plus grande et meilleure mise à profit des ressources disponibles. Partant de là, des analystes britanniques ont étudié la possibilité pour la police d’obtenir des informations supplémentaires et réduire ainsi le chiffre noir concernant un certain type de criminalité à partir de données générées par un autre service public, en l’occurrence les ambulances.

D’après les fichiers de police, les délits de coups et blessures volontaires ont augmenté de 19% en Angleterre et au pays de Galles entre 2015 et 2016. Ce chiffre peut être lié à l’amélioration due au changement de système de collecte de données, car les données de l’enquête policière montrent des augmentations de 4% qui ne sont pas considérées comme statistiquement significatives[1].

De plus, les corps de police en Angleterre et au pays de Galles se voient affectés par de fortes restrictions budgétaires. Dans ce contexte et suivant la philosophie de « faire le plus avec le moins », la police du West Midlands et la section européenne de la Rand Corporation ont obtenu une bourse d’investigation à l’innovation policière visant à étudier la possibilité d’utiliser les données collectées par les ambulances dans le contrôle des agressions et voir si celles-ci pourraient être mises à profit pour établir des plans de prévention de la violence.

Les données des services de secours portant sur la violence ont été analysées pour les villes de Birmingham, Coventry et Wolverhampton sur la période 2012-2015, de même que les données policières de ces mêmes villes sur ce même intervalle de temps.

Le principal résultat obtenu aura été l’implantation avec succès d’un système qui a amélioré la manière dont les données sont partagées entre les services ambulanciers et la police du West Midlands. Par ailleurs, un comparatif entre les données des deux sources a permis de constater que :

  • Les données collectées par les ambulanciers fournissent des informations substantielles sur les actes de violence. Plus de 66% des incidents recensés par les ambulanciers ne figuraient pas dans les fichiers de police.
  • Dans le West Midlands, on constate une moyenne de 16 appels quotidiens aux ambulances pour des actes de violence, ce qui constitue un grand volume de données qui habituellement ne sont pas portées dans les fichiers de police.
  • Une partie des données associées aux ambulances, dont la localisation de chaque appel, sont collectées de façon automatique. Ces données peuvent donc être exploitées et partagées sans aucun travail supplémentaire.
  • La police n’enregistre pas tous les cas de violence où elle intervient. C’est ce qui explique que seuls 34% des services ambulanciers ont été répertoriés dans les fichiers de police, alors que 55% des appels aux ambulances proviennent d’agents de police.

Bien que les résultats semblent prometteurs, les analystes font remarquer qu’il reste à tester l’efficacité des données des ambulanciers pour ce qui est de la prévention de la violence et ils proposent d’élargir le débat au plan national et d’aller plus loin dans le recoupement des données d’incidents où il y a eu la présence d’ambulances et de policiers. De plus, ils préconisent des lignes d’investigation pour le futur, y compris certaines lignes expérimentales.

En juin 2016, nous avions déjà contemplé sur ce blog une autre initiative semblable, également en Grande-Bretagne. Dans ce cas-là, l’information ne concernait pas les ambulances mais les hôpitaux. Les informations collectées avaient pour but d’analyser l’évolution du nombre de victimes traitées dans les hôpitaux par comparaison avec les évolutions de la délinquance violente observées dans l’enquête de victimisation et les fichiers de police.

Sources : Shuterland, Alex ; Strang, Lucy ; Stepanek, Martin ; Giacomantonio, Chris ; Boyle, Adrian. Using Ambulance Data for Violence Prevention. Rand Corporation.

https://www.rand.org/pubs/research_reports/RR2216.html

[1]https://www.ons.gov.uk/peoplepopulationandcommunity/crimeandjustice/ bulletins/crimeinenglandandwales/yearendingdec2016#latest-violent-crime-figures-continue-to-present-a-complex-picture

___

Aquest apunt en català / Esta entrada en español / This post in English

Comentari / Comentario / Comment / Commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out /  Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out /  Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out /  Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out /  Canvia )

w

S'està connectant a %s